ݡ ѡ ( )

 
dalila

 | 
 

  GENRE ET DEVELOPPEMENT

   
bramjnet





: 695
: www.mastof.ahlamontada.com
/ :
: 5084

: GENRE ET DEVELOPPEMENT    19, 2010 4:10 pm

Prsentation gnrale



Ceci est le deuxime dossier documentaire que publie le centre de coordination du Rseau Ouest Africain de Documentation d'information et de communication - ROAD - .

Ce document qui se propose d'offrir une vue panoramique sur la question du genre prsente:

dans une premire partie, un rsum, comprenant les rfrences aux diffrents textes (prsents dans la deuxime partie);

dans une deuxime partie, les textes slectionns sur la question du genre.

dans une troisime partie, quelques sites et pages Web sur le genre et dveloppement;



La deuxime partie se subdivise en six sections prsentes comme suit :

Section 1 : Dfinition et historique du concept de genre et dveloppement

Bien que le concept ne soit pas facile cerner, elle propose des textes qui permettent d'en connatre l'origine et de se faire une ide assez claire d' un concept plus que jamais d'actualit.



Section 2 : Situation socioculturelle et conomique de la femme

La situation de la femme au plan mondial y est prsente, avec un accent particulier sur l'Afrique et le Bnin.



Section 3 : Exemples d'implication du genre et dveloppement dans des actions concrtes

On y trouve prsents des textes relatifs des actions menes pour l'amlioration des conditions de vie des femmes. Cette section prsente galement quelques exemples des activits de femmes pour le dveloppement de par le monde.



Section 4 : Lois et conventions sur femme et genre

Elle prsente diffrents textes juridiques sur la promotion de la femme et l'amlioration de ses conditions de vie.



Section 5 : Exemples d'intgration du genre et dveloppement dans les politiques et stratgies d'institutions de dveloppement et de gouvernements

Cette section recense des textes de plusieurs institutions et gouvernements sur les mthodes et moyens de promotion du genre. Parmi ces textes, on pourrait citer les considrations d'galit des sexes dans les dpenses publiques, ou la politique gouvernementale du Bnin en matire de genre et dveloppement.



Section 6 : Applicabilit du genre aux programmes et politiques de dveloppement : les mthodes et outils d'analyse

Elle permet de s'interroger sur l'impact du genre sur les programmes et politiques de dveloppement et fait des propositions pour une meilleure applicabilit du genre aux programmes de dveloppement. Quelques mthodes et outils d'analyse y sont prsentes.
    
http://mastof.ahlamontada.com
bramjnet





: 695
: www.mastof.ahlamontada.com
/ :
: 5084

: : GENRE ET DEVELOPPEMENT    19, 2010 4:15 pm

Le genre peut se dfinir comme l'ensemble des interactions et diffrentiations entre les hommes et les femmes produites par la socit dans laquelle ils vivent (Textes 1, 2) . C'est un concept qui a volu sur plusieurs annes et qui revt aujourd'hui diffrents aspects (Textes 3, 4). Pendant longtemps, la femme a jou un rle de reproductrice pour la socit et a t considre comme subordonne, cause des nombreux points de diffrences existant entre elle et l'homme (Texte 6). Cet tat de choses serait-il l'origine d'un traitement discriminatoire de la femme (Textes 5, 7, 8) ? Les points de diffrence entre hommes et femmes se rvlent sur plusieurs plans et les tudes sur la situation sociopolitique et conomique des femmes dans le monde en tmoignent (Textes 9, 10).



On ne saurait ignorer pour autant le rle crucial que joue la femme comme actrice de dveloppement (Texte 11). C'est pour cela que des actions concrtes sont menes aussi bien par des mouvements de femmes que par des organismes internationaux, en vue d'amliorer la situation des femmes dans le monde et en Afrique (Texte 12). On pourrait citer, titre d'exemple, l'uvre des femmes du Sahel et les actions menes par le Centre International de l'eau (Textes 13, 14,15).De mme, l'Organisation des Nations Unies, ainsi que d'autres institutions ont, en collaboration avec plusieurs tats et gouvernements du monde, tablies des lois et des conventions visant protger la femme et promouvoir l'application du genre divers niveaux (Textes 17,18,19,20).



Outre les actions, les conventions et les lois sur le genre, des propositions sont faites pour mieux considrer et promouvoir l'aspect genre aussi bien dans les stratgies de dveloppement des institutions internationales que dans les politiques gouvernementales (Textes 22,23,24,25,26). On pourrait citer les actions de l'UNIFEM et de la FAO comme exemples. Au Bnin, des propositions sont faites pour soulager la femme victime des coutumes ancestrales (Texte 27). Bien que plusieurs efforts soient fournis en vue d'une meilleure considration des aspects de genre, les programmes et projets de dveloppement n'en tiennent pas toujours compte. Il parat donc ncessaire d'analyser l'applicabilit du genre ces diffrents programmes et projets.



Des outils d'analyse ont t labors cet effet, en vue d'aider l'application de l'aspect genre dans les diffrents projets de dveloppement (Textes 28,31,32). Ainsi a-t-on par exemple le cadre d'analyse de Harvard (Texte 29) et les botes Outils de l'ASEG (Texte 30).



Nous esprons que ce document apportera des lments de rponse aux personnes intresses par la question du genre.



Armelle HOUENINVO DOSSOU

Documentaliste, ROAD
    
http://mastof.ahlamontada.com
bramjnet





: 695
: www.mastof.ahlamontada.com
/ :
: 5084

: : GENRE ET DEVELOPPEMENT    19, 2010 4:19 pm

2me partie : prsentation synthtique des textes slectionns






SECTION 1 : Dfinition et historique du concept de genre et dveloppement





Texte 1 : Tapsoba, Isabelle ; Kitiga, Qu'est-ce que le genre et dveloppement ?, in Trait d'Union, 1er trimestre 1997, p.6.

Une parfaite comprhension du genre et dveloppement ncessite que l'on remonte aux origines et au concept d'intgration de la femme au dveloppement : il faut ensuite percevoir la question du genre et dveloppement comme une nouvelle approche du dveloppement avec ses outils d'analyse. On n'oubliera pas que pour des rsultats effectifs de terrain, le concept de genre et dveloppement devra s'adapter au concept socioculturel du milieu o il s'applique - le cas de l'Afrique ici.



Texte 2 : Leloup, C. ; Ryckmans,H., Le concept de genre, in Le rle des femmes dans le dveloppement, Bruxelles : le Monde selon les femmes, 1995; source: [ ]

Le genre pourrait se dfinir comme l'ensemble des diffrentiations entre les hommes et les femmes, produites par la socit dans laquelle ils et elles vivent. Il se distingue du sexe qui est dtermin par des caractristiques biologiques. Il s'agit donc d'un concept social qui trouve son origine dans les relations ingalitaires qui existent entre hommes et femmes. Le concept de genre et dveloppement est employ au lieu de femmes et dveloppement afin d'exposer les relations sociales entre les hommes et les femmes par rapport au dveloppement. Ces relations qui tendent discriminer la femme et l'assujettir sont prises en compte pour la promotion d'un dveloppement quitable.



Texte 3 : S. n., Conclusions et recommandations du sminaire sur l'intgration des femmes, in Femmes 2000 n1, 1992, pp. 13-19.

Aprs quelques annes de pratique d'intgration de la femme au dveloppement, il s'est avr ncessaire de rtudier le concept et d'en dfinir un nouveau contexte. Des conclusions du sminaire sur l'intgration des femmes dans le dveloppement tenu Vienne du 9 au 11 dcembre 1992, il ressort que des modifications doivent tre faites au niveau du cadre conceptuel et de l'application de l'intgration. De nouvelles questions comme celle de la dmocratisation, de l'conomie de march et des ressources humaines ont t tudies ce sujet. Des mesures ont t proposes pour la responsabilisation des pouvoirs publics, les rformes politiques et le renforcement des moyens en matire d'laboration des politiques et programmes de dveloppement.



Texte 4 : Adihou, Alain, Point sur les diffrentes approches et leur volution, in Rapport de formation des techniciens et coordonnateurs du P3A sur Genre et dveloppement, Oudm: PROTOS, 1998, pp. 4-7.

L'volution du concept de genre et dveloppement reste lie aux courants et aux vnements des dcades de 1950 nos jours. Le concept prend racine dans la cration d'un bureau des Nations Unies sur la condition des femmes en 1946. La convention internationale sur les droits politiques des femmes en 1952 inspire le concept de femmes et dveloppement et entrane la naissance des mouvements d'intgration de la femme au dveloppement. Ce concept ayant couru jusqu'aux annes 1970, il a t couronn par la premire confrence mondiale sur la femme en 1975. La dcennie de la femme a t dclare de 1975 1985 et la dcade de 1980 1990 a connu le dveloppement des concepts de sexes et dveloppement et de femme et dveloppement . La quatrime confrence mondiale sur la femme tenue Beijing en 1995 consacre l'approche genre entranant ainsi la promotion du concept de genre et dveloppement . Aujourd'hui, avec l'approche genre, la femme se situe dans un nouveau contexte o un accent particulier est mis sur les relations socioculturelles entre hommes et femmes dans le contexte du dveloppement.







SECTION 2 : Situation socioculturelle et conomique de la femme



Texte 5: Amoako, K.U., Le Genre en Afrique : les questions-faits, Addis-Abeba : CEA-NU, S. d. pp. 4-49.

Plusieurs disparits sont releves entre les genres en Afrique. Les domaines que couvrent ces disparits sont, entre autres, l'accs l'ducation et la sant, l'agriculture, l'emploi, l'octroi de crdit, le contexte juridique et les postes de direction. Des tudes rvlent que plusieurs avantages dcouleraient de la rduction de ces diffrences. Bien que les disparits se remarquent dans toute l'Afrique, quelques diffrences de statistiques sont releves d'un pays un autre.



Texte 6 : DOUTI, Jeanne ; ASSOGBA, Kouassi, Les Points de diffrence entre l'homme et la femme, in Rapports hommes-femmes dans la socit africaine, Lom : Le Pont, 1997, pp. 10-16.

La plupart des diffrences de genre soumettent la femme une discrimination sociale et la privent des avantages lis sa contribution au dveloppement. En Afrique surtout, on ne citera jamais assez les difficults d'accs l'ducation et l'information, l'implication dans l'agriculture et l'ingalit dans la rpartition des avantages conomiques.



Texte 7 : Unicef-Bnin, Rle et statut de la femme bninoise, in Enfants et femmes, Avenir du Bnin, Cotonou : Unicef, 1996, pp. 55-63.

Au Bnin, la femme joue les rles de mre, de gestionnaire de foyer et d'agent conomique. Malgr ses rles importants, elle est considre comme infrieure au regard de la tradition, mineure au regard de la loi, et elle reste marginalise de la socit. Cette situation tend voluer aujourd'hui, avec la prise de conscience de la socit, les mouvements de femmes, et surtout l'avnement du code des personnes et de la famille.



Texte 8 : Gbgnonvi, Roger, L'humiliation millnaire de la femme : les racines du mal, in Espace femmes plus, n005, pp. 42-48 ; n006, pp. 37-42.

La question de l'panouissement de la femme et donc du genre et dveloppement est troitement lie une histoire de subordination et d'oppression de la femme. Au Bnin, cette condition semble tre confre la femme mme par les textes phares de la tradition et de la religion. La Bible, l'Islam et le Coutumier du Dahomey constituent les rfrences, et s'accordent maintenir la femme dans une situation de soumission et de dpendance vis--vis de l'homme. C'est l que se trouve la racine des divers maux qui jusque l, minent la gent fminine.



Texte 9 : PNUD, Indicateur sexospcifique du dveloppement humain, in Rapport mondial sur le dveloppement humain, Paris : Economica, 1997, pp. 169-174.

On remarque que dans le monde entier, les femmes restent la trane en ce qui concerne les questions de dveloppement. Sur la plupart les donnes des 175 pays membres de l'ONU, on note une esprance de vie plus leve pour les femmes. Par contre, le taux d'alphabtisation des hommes est lgrement suprieur celui des femmes , de mme que le taux de scolarisation. La part du revenu du travail des hommes est nettement suprieure celle des femmes dans tous les pays. Ceci entrane un cart allant de 0 -22% entre l'indicateur du dveloppement humain et l'indicateur sexospcifique du dveloppement humain.



Texte 10 : S.n. Extrait, Le Rle des femmes dans la vie publique, in Femmes 2000, N2, 1992, pp. 13-15.

Les organisations internationales s'accordent reconnatre que les femmes doivent tre intresses aux questions publiques et la vie politique. Les statistiques sur la participation des femmes la vie politique dans plusieurs pays du monde rvlent leur faible taux de participation dans les structures de dcisions politiques.
    
http://mastof.ahlamontada.com
bramjnet





: 695
: www.mastof.ahlamontada.com
/ :
: 5084

: : GENRE ET DEVELOPPEMENT    19, 2010 4:24 pm

SECTION 3 : Exemples d'implication du genre et dveloppement dans des actions concrtes



Texte 11 : FAO Extrait, Dveloppement durable en Afrique : la contribution de la femme : recommandations politiques labores dans le cadre de la campagne coordonne carrment pour l'Afrique , Rome : FAO, 1996, pp. 3-15.

Aprs l'chec de plusieurs programmes et projets de dveloppement en Afrique, il a t constat que l'implication de la femme dans le processus de dveloppement constitue une ncessit absolue. Pour un dveloppement rural et urbain plus efficace aujourd'hui, il faut surtout viser les femmes. De mme, pour viter l'chec d'importants projets, il faut tenir compte des ventuelles retombes de ces projets sur la situation des femmes. Il est plus important de reconnatre et de valoriser le rle crucial des femmes comme acteurs de dveloppement, au moins au mme titre que les hommes. Prendre en compte les femmes n'est pas une question de mode ni de slogan. C'est une condition ncessaire pour s'assurer de la rentabilit des acquis de toute action de dveloppement. Pour cela, il est ncessaire de prendre des dcisions politiques dans plusieurs domaines comme par exemple la formation, l'conomie, la coopration au dveloppement, la scurit alimentaire, etc



Texte 12 : Leloup, C. Ryckmans, H.Extrait, Le Rle des femmes dans le dveloppement, Bruxelles : Le Monde selon les femmes, 1995, pp. 9-12, 24-29, [ ]

Dans plusieurs pays d'Afrique et d'Asie, des initiatives de dveloppement ont t prises par et pour des femmes. De 1970 ce jour, des organisations se sont constitues et ont men diverses activits en vue d'un panouissement conomique de la femme. Ces organisations constitues pour la plupart de femmes, bnficient parfois du soutien de quelques hommes et mnent des activits spectaculaires. Pour le cas spcifique des pays du Sud, elles adoptent des stratgies qui prennent en compte les ralits socioculturelles conomiques, organisationnelles ou institutionnelles de leur milieu ainsi que leurs besoins pratiques.



Texte 13 : Monimart, MarieExtrait, Femmes du Sahel : la dsertification au quotidien, Paris : OCDE, s.d. pp. 234-241.

Au Sahel, les femmes jouent un rle indniable dans la lutte contre la dsertification. Elles sont l'origine de plusieurs activits pionnires. Pourtant, elles sont longtemps restes isoles par rapport aux programmes et projets de lutte contre la dsertification. La plupart de ces projets ayant connu un chec, il est impossible aujourd'hui, d'envisager des projets de lutte contre la dsertification en dehors des femmes.



Texte 14 : Van Wijk Sijbesman, Christine, Extrait, La Politique du genre dans l'hydraulique villageoise et la protection des ressources en eau : un guide mthodologique, La Haye : IRC, 1996, pp. 32- 35.

Bien que les femmes soient les plus concernes par la question de l'eau et de l'assainissement, elles ne se sentent pas intresses par les projets d'hydraulique villageoise. Victimes des considrations traditionnelles, elles considrent ces projets comme relevant du domaine des hommes. Le Centre International de l'eau rvle ici l'intrt de l'implication des femmes aux projets d'hydraulique villageoise, ainsi que la stratgie de cette intgration.



Texte 15 : Naila, Kabeer, La femme en situation de pauvret : un examen des concepts et des conclusions, in Femmes 2000, n1, 1994, pp. 12-14.

S'il est vrai que les femmes occupent un pourcentage lev de la population en situation de pauvret, il est aussi vrai qu'elles sont les plus nombreuses sur le march de l'emploi. Les politiques de dveloppement ne semblent pourtant pas reconnatre ce fait. Elles se contentent de leur offrir une assistance, les laissant passives par rapport l'activit de dveloppement. Cet tat de choses entrane toujours ces politiques l'chec. Il est ncessaire de repenser l'aspect genre du dveloppement et de promouvoir l'accs l'emploi des femmes, au lieu d'une assistance financire prompte s'puiser. Chaque programme ou projet de dveloppement devrait revtir dsormais un aspect genre.



Texte 16 : S.n., Genre et dveloppement : une autre approche, in Un autre genre de dveloppement, Ottawa : Conseil canadien pour la coopration internationale, 1991, pp. 11-25.

Parfois les programmes de promotion et d'panouissement de femmes constituent eux-mmes des entraves au genre et dveloppement. Il est donc ncessaire de reconsidrer la question du genre et dveloppement en reconnaissant la subordination des femmes et en recherchant des moyens efficaces pour leur relance conomique, sociale et culturelle.







SECTION 4 : Lois et conventions sur Femme et Genre



Texte 17 : d'Almeida Adamon, Grce Extrait, Coutumes ancestrales et droits de la femme au Bnin, Cotonou : PNUD, 1997, pp. 38-44.

Il n'est plus un secret que les coutumes ancestrales du Bnin entravent srieusement l'panouissement socio-conomique des femmes. De mme, ces coutumes rduisent la participation des femmes la vie politique du pays. Cet tat de choses est d au fait que le coutumier du Dahomey encore en vigueur dans le pays, a force de loi et qu'il entretient une subordination de la femme, mme dans ses relations conjugales. Pour amliorer la condition de la femme victime des coutumes, la proposition du code des personnes et de la famille d'une part et les rformes judiciaires et sociales d'autre part viennent temps.



Texte 18 : S.n., Confrence 95 : Rsolutions adoptes par la commission de la condition de la femme, in Femmes 2000, N1, 1992, pp. 16-22.

A travers ces quinze articles, la rsolution adopte par la commission des Nations Unies pour la condition de la femme, exige que la femme devienne dsormais actrice et bnficiaire du dveloppement. Pour ce faire, la Commission prie tous les Etats, gouvernements et autorits divers niveaux, de tout mettre en ouvre en vue d'une intgration complte de la femme au dveloppement.



Texte 19 : S.n.Extrait, Convention sur l'limination de toute forme de discrimination l'gard des femmes, in Femmes 2000, N3, 1992, pp. 4-10.

La Convention sur l'limination de toute forme de discrimination l'gard des femmes a t adopte par les Nations Unies le 19 dcembre 1979 et est entre en vigueur le 3 septembre 1981. En mai 1994, 114 pays en taient signataires. Elle prne l'galit des droits sociaux, politiques et conomiques entre hommes et femmes. La Convention a institu en son article 17 un comit pour l'limination de la discrimination l'gard des femmes. Ce comit est charg d'tudier les cas de discrimination de la femme et d'y trouver solution.



Texte 20 : Forum Interafricain sur la violence faite aux femmes, Dclaration de Ouagadougou, in Trait d'Union, 1er trimestre 1996, p.7.

Dans leur dclaration l'issue du Forum tenu du 12 au 18 Fvrier 1996 Ouagadougou, les femmes exigent que soient respects tous les droits de la femme et que des mesures soient prises pour sa protection et son panouissement.



Texte 21 : Amoussou, Alain, Code des personnes et de la famille : aperu gnral, in Espace femmes plus n 001, Cotonou : Dignit fminine, 1997, p. 8.

Le Code bninois des personnes et de la famille vient rvolutionner les conceptions traditionnelles de la femme et de son rle dans la socit. Il vise responsabiliser aussi bien l'homme que la femme et promouvoir l'panouissement de cette dernire dans la socit.







SECTION 5 : Exemples d'intgration du Genre et Dveloppement dans les politiques et stratgies d'institutions de dveloppement et de gouvernements



Texte 22 : UNIFEM, UNIFEM participe aux efforts d'inclusion des femmes aux droits humains, in UNIFEM News, vol.1, n1, janvier 1993, p. 21.

L'Organisation des Nations Unies pour la femme - UNIFEM - mne plusieurs activits de promotion de la femme. Elle publie galement des documents sur les questions de femmes et dveloppement. C'est un organisme qui vise promouvoir la participation des femmes au dveloppement et lutter contre toute discrimination l'gard des femmes.



Texte 23 : FAO, Genre : politique et planification, in Genre : cl pour le dveloppement et la scurit alimentaire, Rome : FAO, 1997, pp. 26-31.

Dans la plupart des pays en dveloppement, les femmes constituent une main d'ouvre importante pour la production agricole. Ce qui leur confre une place de choix dans l'activit de scurit alimentaire. Cependant, leur rle ne semble pas reconnu par la socit, du fait qu'elles ne possdent pas de domaine agricole et que l'entreprise agricole demeure l'apanage des hommes. Ce constat entrane la FAO dfinir des stratgies de promotion du genre dans le dveloppement de la scurit alimentaire.



Texte 24 : Douti, Jeanne ; Assogba, Kouassi, Politique stratgique des ONG pour un dveloppement durable, in Rapports hommes-femmes dans la socit africaine, Lom : Le pont, 1997, pp. 20-22.

Les organisations non-gouvernementales en Afrique dfinissent dsormais une politique prenant en compte les intrts des femmes. Ces politiques sont pour la plupart relatives la vulgarisation agricole et l'appui aux projets de femmes. Il importe dans ces politiques d'aide, de tenir compte de la situation socioculturelle des femmes.



Texte 25 : Banque Mondiale, Extrait, Rformes juridiques et institutionnelles visant tablir la parit hommes-femmes en Afrique francophone, Washington : Banque Mondiale, 1998, pp. 1-11.

La ralisation d'un dveloppement durable exige la prise en compte des questions de genre et dveloppement. Ce qui suppose une rforme politique, juridique et institutionnelle au niveau de chaque pays. La Banque Mondiale propose un modle de rforme tay par l'exemple du Bnin. La rforme vise assurer un dveloppement quitable pour tous, et donc concrtiser le concept de genre et dveloppement.



Texte 26 : Banque Mondiale, Considrations d'galit des sexes dans les dpenses publiques, in Considrations d'galit des sexes dans les dpenses publiques : mthodologies, rsums de cas-pays, Washington : Banque Mondiale, s.d. pp. 1-4.

Une rforme des dpenses publiques pour la rduction de la pauvret n'est complte que si elle tient compte de la diffrentiation des sexes et partant, des relations de genre de la socit. Ainsi, toute rforme conomique doit dsormais tenir compte des considrations d'galit entre les sexes.



Texte 27 : Sierra, Gloria, Les droits des femmes au Bnin, in Le Statut de la femme au Bnin, Cotonou : s. n., 1997, pp. 8-15.

Le Bnin a particip et adhr la plupart des conventions relatives l'panouissement de la femme et son intgration au dveloppement. Pourtant, le degr de suivi de tels engagements reste faible. Cet article explique la politique gouvernementale du Bnin et fait mention de l'existence d'une instance gouvernementale pour la promotion de la femme : la Direction de la condition fminine. Aujourd'hui, il existe des programmes de collaboration sectorielle entre les ministres, les partenaires internationaux et les ONG locales. Le rle que ces dernires devraient jouer, ainsi que les contraintes y affrentes sont voqus.







SECTION 6 : Applicabilit du genre aux programmes et politiques de dveloppement : les mthodes et outils d'analyse



Texte 28 : Ambassade Royale des Pays Bas, Extrait, Concepts et outils lis aux rapports hommes-femmes en Afrique de l'Ouest, Ouagadougou : Ambassade Royale des Pays Bas, 1995, pp.3-10.

Aprs une tude de terrain ralise au Burkina Faso et en Cte d'Ivoire, des concepts africains proches de celui du genre ont t identifis et slectionns pour l'laboration d'outils de formation sur le genre en Afrique de l'Ouest.



Texte 29 : Veerman, Nel, Extrait, Un modle d'analyse des relations de genre : vers l'laboration d'une stratgie de genre, Dogbo : SNV, 1993, pp.13-16.

L'analyse des relations de genre est l'effort systmatique exerc pour comprendre les relations entre les genres dans un contexte social donn. Les outils conceptuels guidant l'analyse de ces rapports sont : - la division du travail, - les types de travail,- l'accs et le contrle diffrencis des ressources et bnfices,- les facteurs d'influence. Le cadre d'analyse de Harvard peut tre pris comme exemple.



Texte 30 : FAO, Extrait, ASEG - Analyse Socio-Economique du Genre : guide d'application au niveau du terrain, Rome : FAO, 1997, version provisoire, pp.47-53.

Le guide d'application ASEG pour le niveau de terrain propose une srie de botes Outils servant d'appui pour la planification participative du dveloppement. Ces botes outils constituent la base d'un processus de recherche qui se concentre sur les questions-cls pour le dveloppement en gnral. Les botes outils de l'ASEG s'articulent autour de trois tapes d'analyse : - le concept de dveloppement,- les moyens d'existence, - les priorits des parties prenantes.



Texte 31 : Adihou, Alain ; Hessou, Thrse, De l'laboration des indicateurs de suivi d'effets et d'impact selon le genre, in Formation sur l'laboration des indicateurs de suivi d'effets et d'impact selon le genre : rapport de formation, Cotonou : PROTOS, 1999, pp. 10-13.

Dans l'approche genre, il y a des outils genre spcifiques et des outils genre sensibles. Contrairement aux premiers, les seconds sont valables pour n'importe quel projet. Les outils genre spcifiques permettent d'apprcier les ingalits entre hommes et femmes.



Texte 32 : Vandamme, Lut ; Doumongue, Lanboni ; Kangbegni, Daminka ; Bada, Berthe, Extrait, Rapport de l'atelier genre du 23 au 25 septembre 1998 Cotonou : annexes 10 & 11, Cotonou : VeCo Togo & Bnin, 1998.

La mthode PIPO peut tre une bonne manire de planifier tout en intgrant la problmatique du genre. Si on se sert de la mthode de faon vraiment participative, les hommes et les femmes peuvent participer et contribuer de faon quivalente.
    
http://mastof.ahlamontada.com
 
GENRE ET DEVELOPPEMENT
    
1 1

:
 ::   ::  -